EMIRATS ARABES UNIS = UAE (United Arab Emirates)

 

 

Voir la page pratique

 

 

 Capitale : Abu Dhabi :1,7 millions d'hab.

 

 Centre financier : Dubai : 2,8 millions d'hab,

 

  Superficie : 83600 km² =  15% de la France

 

  Population : 9,5 millions   16% sont émiratis

   60 % Indiens, Pakistanais et    Bangladais

 

  Langue :  Arabe, Anglais

 

  Monnaie :Arabe Emirats Dirhams = dhs ou AED

 

 

 

 

 

Premier séjour : du 13 au 26 décembre 2016

Mardi 13 décembre 2016

Arrivée au port de Sharjah vers 10 h du matin, mais ici, comme en Iran, les formalités sont longues, 6 heures de tracasseries, et encore, la police et les douaniers nous donne un bon coup de main !!! (voir rubrique Shipping).

 

 17 heures, nous sommes enfin libres .... Après cette longue journée ponctuée de tampons et de va et vient à travers le port,  tout le monde est fatigué ; rendez vous 5 kilomètres plus loin sur la plage de Sharjah avec nos "amis" voyageurs.  Trois camions (Allemands) et trois campers (Français et Autrichiens).

Si l'arabe est la langue officielle, ici, tout le monde ou presque, parle anglais ; c'est la langue de ralliement des différentes populations : arabes, iraniens, indiens, pakistanais, bangladais, asiatiques, chinois, français ......

Et quel changement avec l'Iran.... Adieu les foulards, bonjour les bikinis !

A Dubaï principalement, chacun est libre de s'habiller comme bon lui semble, et ça amène à des situations cocasses....avec des hommes qui portent le "foulard"....

Mais comme son nom l'indique, les Emirats Arabes Unis, sont la réunion de 7 émirats qui a chacun ses propres règles ; si à Dubai et à Sharjah les femmes peuvent de baigner en bikini, à Abu Dhabi le burkini est de rigueur ! 

 

Dubaï est un éden futuriste moyen oriental au dynamisme à toute épreuve; la seule limite aux projets est celle de l'imagination. Ici, tout est grand, reluisant, clinquant, propre, aseptisé. Tout est démesuré.....

 

Le métro aérien, inauguré en 2010 est un modèle de confort ; ascenseurs entièrement vitrés, trottoirs roulants à perte de vue et propreté irréprochable. Les sas d'entrée et les gares avec leur forme futuristes sont magnifiques.

 

C'est la ville des superlatifs ; des autoroutes 2 x 7 voies ou à étage en plein centre ville, des voitures de prestige à tout les coins de rue, des 4x4 de plus de 500 cv - comme dirait Ségala "si t'as pas un V8, c'est que t'as pas de voiture "....dommage qu'on ne puisse pas vous faire écouter le feulement des V 10 Porsche, Bentley ou Aston Martin et V12 Mercedes.

Des Mall gigantesques au luxe tapageur (Dubaï Mall, le plus grand Mall du monde), des gratte-ciels délirants, et la Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde (828 m), des cascades qui tombent de 3 étages, un aquarium de 20 m de haut avec  raies géantes et  requins blancs.

 

Et le clou du spectacle, la fontaine de Dubaï avec ses jets de plus de 150 m de hauteur qui tracent des chorégraphies dansantes au rythme des musiques du monde entier.

 

Jeudi 14 décembre 2016      ciel bleu 18° / 28°  mer à 24°

Dans cette grande métropole, les déplacements ne sont pas des plus rapides, car même si ça roule vite, même très vite, les bretelles sont nombreuses....et à chaque raté, c'est des kilomètres qui défilent..... Près de 70 km pour aller du nord au sud !!!

Mais il faut bien faire les courses et ce n'est pas les supermarchés qui manquent : Lulu, Carrefour, Géant et bien d'autres enseignes locales - ouvertes jusqu'à minuit pour certaines et 24 h / 24 pour d'autres. Et on trouve tout, absolument tout, en provenance de tous les pays du monde.....il faut bien satisfaire toutes les nationalités !!!!

Le Mall of the Emirates, même s'il n'est pas le plus grand, est probablement le plus luxueux.   Bon, évidement, les prix sont à la hauteur des gratte-ciels et de ce luxe tapageur, mais heureusement, les "ATM" sont nombreux et ils fonctionnent plutôt bien ! Business is business !

 

Avec toutes ces constructions, les plages pour bivouacs se font rares, mais heureusement la plage d'Al Sufouh, à 2 pas du Mall of the Emirates est encore libre.

Et depuis peu, les Emiratis se sont mis au camping, mais à leur démesure !!!

Les émiratis, qui pour la plupart sont d'ancien bédouins, gardent leurs traditions. Alors qu'ils achètent de grosses caravanes américaines entièrement aménagées, ils enlèvent tout le mobilier intérieur pour y installer tapis et coussins pour y manger et faire la sieste !!!! Même chose sur la plage.....

Mais tout compte fait, certains aimeraient bien avoir petit "truc" comme nous, 4x4, puissant et qui passe partout....plusieurs m'ont demandé le prix et quand Claude leur a dit que je les construisais, ils m'ont demandé si je pouvais leur en construire, mais ça, c'est une autre histoire !

 

Dès notre arrivée sur la plage, nous sommes accostés par Samir, un émigré Algérien qui  a posé sa caravane pour la saison estivale (l'hiver). Je fais connaissance de ses amis émiratis qui viennent squatter sa caravane le soir et les week-ends (vendredi / samedi). Sympa ses potes, ils me proposent immédiatement des bières et du vin.... Tiens, je croyais que c'était interdit !!!!

Vers 20 h Samir me demande de l'accompagner faire des courses à l'autre bout de Dubaï, au "Bangladesh" comme il dit, mais le Toy FJ V6 n'est pas assez puissant,  260 cv seulement, alors on prend le Range V8, 510 cv ; putain, ça pousse !!!!  Dans ce vieux quartier de Dubaï, fini les grosses cylindrées, seulement des dizaines de commerçants Bangladeshi et Pakis. qui vendent des pièces autos à des prix imbattables. Une vrai caverne d'Ali baba !!!!

Comme il est encore tôt (22h !), nous faisons un stop au Dragon Mall, un truc de fous !!!! 150 000 m², 3950 boutiques de chinoiseries à prix chinois. Un tas d'objets que je n'avais jamais vu !!!! Bon, heureusement, le Mall ferme à minuit, sinon on y passait la nuit !!!!

Au retour, je fais la connaissance de Nidal qui me questionne au sujet de notre voyage ; lorsque je lui explique que nous allons laisser le CCar à Dubai pour l'été, il me propose immédiatement un emplacement ! Moi qui me faisait du "soucis" pour ça !

 

Vendredi / samedi 17 décembre 2016

Ce matin, c'est un couple d'expat français en vélo, Roger et Evelyne qui viennent nous saluer. Il nous propose immédiatement de nous faire une lessive et le plein d'eau.....exactement ce qu'il nous faut ! Vraiment sympa !

Mais aujourd'hui, c'est le week-end pour les émiratis, et sur la plage, ça déménage !!! Les grosses cylindrées viennent faire des "run" poussiéreux et les caravanes s'installent.

 

Entre deux baignades nous allons faire un tour à Palm Jumeirah. S'avançant dans la mer, la palme accueille des villas et des complexes hôteliers de luxe dont l'Atlantis avec son parc aventure démentiel.

 

Nidal et ses amis nous invitent à un BBQ sur la plage ...difficile de refuser, vu que sa caravane est à 100 m et qu'il vient nous chercher en 4x4 !!!!! Y a de la bouffe pour la moitié de la plage, poisson, saucisses, hamburgers, crevettes et french fries en notre honneur ....

Vers minuit, après le feu d'artifice tiré par l'¨hôtel Burj Al Arab, il commence à faire frais (17°) et même si le BBQ n'est toujours pas terminé, nous rentrons nous coucher. On a peut être un peu trop bu (vin blanc et rouge), mais le camping-car est garé sur la plage à moins de 100 m de la !!!

 

De bon matin, Claude est déjà à la couture alors que les engins nettoient la plage et laissent derrière eux de beaux dessins sur la sable.  Quand je vous dit qu' ici tout est plus plus !!!!!

 

Lundi 19 décembre 2016    toujours beau.....

Nous continuons nos repérages en attendant l'arrivée des enfants pour les congés de Noel...Les vacances n'étant pas éternelles (pour eux), les centres d'activités nombreux et disparates (la ville fait 70 km de long, mieux vaut optimiser les visites).

Bordant le bras de mer Khor Dubaï, les quartiers de Deira et Bur Dubaï témoignent du passé de la ville. Bur Dubaï au nord, est agréable pour ses promenades, tandis que Deira, au sud, est célèbre pour ses "souks" colorés.

Les "abras" ces bateaux taxis en bois, relient les 2 rives en quelques minutes pour 0,25 €.

Chargés de toutes sortes de marchandises, les boutres, bateaux de commerce traditionnels, sillonnent les mers vers l'Iran, l'Inde et autres destinations lointaines depuis 1830.

 

Bien organisé, le marché aux poissons est bien achalandé  : grosses crevettes, maquereaux de plus d'1 mètre, énormes thons, crabes bleus et bien d'autres poissons dont le nom m'est inconnu.  

 

Après la visite de Deira et Bur Dubaï (les quartiers historiques), nous rejoignons la Kite Beach, superbe plage avec ses palmiers solaires (Hot spot internet gratuit) et ses 2 fauteuils  de chaque côté ....et chargeur USB s'il vous plait !!! .

Pour la plage, c'est bien, pour l'internet c'est super, mais pour le calme, c'est pas terrible....Dans la soirée, le parking sert d'anneau de vitesse pour les grosses cylindrées pétaradantes, et ici ce n'est pas ce qui manque !!!!!

 

Mercredi 21 décembre 2016,   beau temps, beau, beau ............

Difficile d'admirer l'architecture délirante en roulant et encore plus dur de stationner dans les quartiers branchés....alors on prend le Big Bus Dubaï Marina pour faire un tour.

Le Souk Madinat  à l'architecture arabe avec le Burj Al Arab en toile de fond. Un labyrinthe de boutiques au milieu de canaux de style vénitiens avec parc d'attractions et restaurants au bord de l'eau. Même les toilettes en marbre sont classes !!!!

La   Cayan Tower, construite dans le quartier chic de Dubaï Marina fut inaugurée en 2013.

Cette tour de 306 m de haut et de 73 étages tourne sur elle même dans le sens des aiguille d'une montre afin d'imiter l'ADN humain. Avec un décalage de 1,22 ° par étage, le dernier est décalé de 90° par rapport au premier.

 

La Dubaï Marina, est en fait un long canal qui serpente au milieu des tours résidentielles de la Jumeirah Beach Résidence (JBR), ce qui en fait le quartier le plus "haut" du monde. 

On y trouve non seulement des bateaux, mais aussi "The Walk at JBR", une allée piétonnière extérieure de plus 3,5 km, bordée de boutiques et de restaurants.

 

Vendredi 23 décembre 2016 arrivée de la famille pour les vacances de Noel

Hier soir, nous sommes retournés bivouaquer à Sharjah Beach pour nous rapprocher de l'aéroport.

Et puis tout compte fait, c'est certainement le meilleur  bivouac des environs ; stationnement sur la plage (mais aucune voiture n'y circule), soirées calmes, superette à proximité, wifi libre (aquarium), eau potable à proximité (mosquée) ....enfin bref, le bonheur !!! .  

 

Ce matin, départ de bonne heure, direction l'aéroport où nous récupérons Florence et ses 2 petits ; Elsa 3 ans, qui attendait ce moment avec impatience et Léon 1 an, qui faisait du "4 pattes" lorsqu'on est parti et qui grimpe partout maintenant !!!!

 

Dimanche 25 décembre 2016

Aujourd'hui c'est Noel, et malgré nos errances, le père Noel a retrouvé notre trace au grand bonheur des enfants qui commençaient à s'inquiéter !!!

 

Depuis 3 jours, les visites s'enchainent selon le programme établit à la suite de nos repérages : Mall of the Emirates, piste de ski, sapin de Noel, plage, baignades, châteaux sables .....

Et bien oui, il faut se baisser et lever les yeux au ciel pour voir le sommet de la Burj Khalifa,  828 m, la plus haute tour du monde.

Et une fois "At the Top", les autres grattes ciels paraissent bien petits, et pourtant la plateforme d'observation ne se trouve qu'au 125e étage (442 m), ..On peut aller caresser les étoiles, mais il faut donner un supplément à Oncle Picsou !!!

Pour les enfants, le spectacle le plus hypnotique est certainement le Dubaï Aquarium. Un aquarium de 20 m de haut, des surfaces vitrées gigantesques, un tunnel sous marin qui permet de "toucher" les 30 000 espèces marines qui évoluent au milieu de coraux artificiels. Requins, méduses, raies géantes ......

 

Mais le pur bonheur pour Elsa, c'est de faire les courses dans un magasin entièrement consacré à Hello Kitty et pour Léon, l'acrobate, c'est de ramper sous le camping-car !!!!!

Dans les souks de Bur Dubai difficile de passer inaperçu ! Les marchands, un peu désœuvrés,  veulent tous kidnapper notre petit acrobate au nœud pap et faire des bisous à notre petite princesse. Mais la maman veille....

 

Lundi 26 décembre 2016 Ciel bleu

Nous prenons la route en direction du Sultanat d'Oman. Une belle route à 4 voies traverse le grand désert le dunes de l'est des Emirats.

Et aujourd'hui il fait chaud, 34° en fin de matinée et pourtant nous sommes en plein hiver ! L'été doit être terrible !

Nous arrivons rapidement à la frontière où les formalités se déroulent rapidement. Si pour entrer le visa est gratuit, la sortie des Emirats Arabes Unis est payante !.

 

Deuxième séjour : du 19 au 25 février 2017 Entrée aux Emirats par Khatmat Milalah

Dimanche 19 février 2017   16° / 22° couvert, vent, quelques gouttes de pluie et mer agitée

 

Une heure de formalités (visa gratuit) et direction Sharjah (ville et petit émirat à côté de Dubaï). Lorsque nous traversons le désert, le vent s'est un peu calmé et même si l'horizon est bouché par la poussière, aucun risque de vent de sable. Quelques grandes flaques d'eau, un sable foncé... pas de doute, il a plu averse il y a quelques jours.

Tiens tiens, on dirait que les Emiratis se mettent à la caravane....Bon, c'est fait avec les moyens du bord ....structure acier, panneaux isothermes pour bâtiments industriels, cornières d'angle en tôle alu pliée, vis apparentes, (bonjour les fuites d'eau) WC et lavabo sur pied en céramique, citerne d'eau....enfin du lourd, ça doit bien peser 2 ou 3 tonnes à vide....

Lorsque j'ai fait remarqué au fabricant qu'il n'y avait rien à l'intérieur, il m'a expliqué qu'il y avait  tout le nécessaire ....  une salle de bain, des tissus brillants, des fanfreluches, et surtout, la prise télé ... et ça coute quand même 20 000 € !  

C'est vrai que les Emiratis sont pour la plupart d'anciens bédouins et qu'il veulent seulement une "raïma" (tente nomade) mobile...ils mettent ensuite des tapis au sol, des coussins, et un braséro pour faire la cuisine et surtout, la télé !

Lorsque nous arrivons à la plage de Sharjah, nous retrouvons des Allemands qui sont la depuis 2 mois, ainsi que nos amis Autrichiens, Grégoire et Lisa qui attendent depuis une semaine que la mer se calme pour que les traversées vers l'Iran reprennent.

Mais depuis quelques jours, la plage n'est plus accessible aux voitures... ça ne s'arrange pas....au bivouac, sur le parking (terrain vague) attenant, 4 camions allemands  et nous, les seuls "petits" français.

Nous sommes toujours à la recherche d'un stationnement pour laisser notre CCar  durant nos 6 mois de "vacances en France". Un 'ami" émirati nous avait bien proposé une solution en décembre, mais lorsque nous le rappelons, il nous annonce que ce n'est pas (plus) possible !!!!!!!!

Nous avons bien quelques pistes, mais pour une aussi longue durée, rien de satisfaisant. Puis, sur la plage de Sharjah, nous faisons la connaissance d'un couple d'expat. germano marocain, Jürgen et Khadija qui négocient pour nous une place sur le parking en bas de leur immeuble ; quartier chic, parking propre, gardé et sécurisé (100 € /mois). Avec les immeubles environnants et la housse que nous devons recevoir de France, on espère que le C-Car sera suffisamment protégé. Durant l'été, la température peut monter jusqu' à 45° !!!

 

Mercredi 22 février 2017  17° / 24° le beau est enfin temps revenu

Nos amis Cyril et Marie, qui arrivent d'Oman nous rejoignent à la plage - Hier, ils devaient embarquer sur la nouvelle ligne de ferry express qui relie Muscat (Oman) à Chabahar (Iran), mais leur demande de visas iraniens a été refusée à Muscat - sans explication - donc nouvelle demande à Dubaï / Sharjah où les visas seraient plus faciles à obtenir !!!.

Nous profitons des éclaircies et de la suppression du drapeau rouge pour nous baigner

Grace au réseau internet ouvert de l'aquarium qui jouxte notre bivouac, nous pouvons surfer à volonté et relever notre courrier sans "cramer" notre  recharge.

 

Vendredi 24 février 2017  26° /  22°    temps couvert avec quelques gouttes

Nous partons en direction du Musandam, la  péninsule Omanaise, séparée du reste du sultanat par la côte Est des Emirats. Nous allons probablement y retrouver nos amis voyageurs Italiens. Un message WhatsApp, nous confirme qu'ils sont sur place depuis quelques jours.

Comme le départ a été tardif et que nous craignons les embouteillages à la frontière à cause du week-end, nous faisons une halte dans le petit sultanat de Ras Al Khayma (RAK) sur la RAK Open Beach, avec en toile de fond "La grande motte" locale.

Beaucoup de monde aujourd'hui - des promeneurs, quelques campeurs et de nombreux caravaniers, tous émiratis - et nous ! Jolie plage, mais une vraie poubelle !!!

Et puis c'est le défilé des 4x4 préparés (pour aller où) - pas des trucs de mauviette comme nous, qui faisons le tour du monde !

Nuit d'enfer - Dès 20 heures, nos voisins transforment leur caravane en boite de nuit - lumières psychédéliques et musique  à fond - et pas les Rolling Stones, juste des trucs arabes qui nous écorchent les oreilles. C'était bien parti pour durer toute la nuit, mais coup de chance, vers 2 heures du mat. la pluie s'est mise à tomber et a assez rapidement mis fin à leur petite "sauterie"....enfin, toujours sans nanas bien sur !!!

Ce matin, le temps maussade n'invite pas à la baignade et pourtant les chameaux, pas très motivés, vont aller faire quelques brasses, un peu aidés, il est vrai, par le fouet des chameliers !!!

Samedi 25 février, nous quittons provisoirement les Emirats pour visiter la péninsule du Musandam (Oman).

 

Troisième séjour du 05 mars au 17 mars 2017

Dimanche 5 mars 2017 couvert mais chaud   28° / 22°

Pour le snorkeling, des voyageurs de rencontre nous ont conseillé Al-Aqah sur la côte orientale des Emirats, et c'est vrai qu'aux abords de Snoopy Island, même si de nombreux coraux sont morts, l'endroit grouille encore de milliers de poissons exotiques :  Sergent-major, Pagres, Rougets et des biens plus gros comme des Labres à franges, des Perroquet et des Mérous.... J'ai même aperçu un requin, mais il était tellement occupé à chasser un banc de Sergent-major qu'il ne m'a même pas kiffé ! 

Nous établissons notre bivouac sur la plage, juste en face de Snoopy Island, située à moins de 100 m du rivage. L'ilot a été nommé ainsi par un esprit imaginatif qui trouvait que cet ilot rocheux rappelait la silhouette allongée du célèbre chien. Faut vraiment avoir de l'imagination !!!

En fin de journée, c'est aussi une destination très prisée des Emiratis qui viennent faire ronfler les V8 sur la dune de la plage ....

 

Jeudi 9 mars 2017  ciel bleu  28°  /  22°   mer à 24°

Retour à Sharjah Beach à côté de Dubaï où nous retrouvons nos voisins Allemands. Le bivouac sur la plage qui était autorisé, puis interdit, est de nouveau autorisé, mais jusqu'à quand ???

Cyril et Marie (Toyota) qui étaient ici il y a 2 semaines viennent de nous rejoindre - ils arrivent de Muscat (Oman) où ils ont rencontré le Consul d'Iran pour dépatouiller leur histoire de visa iranien refusé - avec une bonne nouvelle, ils ont enfin leurs visas.

Alors aujourd'hui on va fêter ça, surtout qu'en revenant du Musandam nous avons fait un stop  au magasin du Barracuda Beach Resort (voir page pratique), un temple de l'alcool, une vraie caverne d'Ali Baba dans un somptueux décor.  Les alcools de tous pays y sont en vente ; Whiskies Irlandais, Vodkas russes, Rhums cubains et des bières tous pays...et pour les vins, un sommelier Français est la pour vous conseiller !

 

Samedi 11 mars 2017

Nous rejoignons Dubaï et passons chez Roger et Evelyne pour récupérer la housse de protection CCar que nous avons reçue de France (une semaine par colissimo). Nous leur laissons un peu de linge à laver et faisons le plein d'eau avant de rejoindre la plage de Al Sufouh.

Comme c'est le week-end, la plage est bondée et caravanes et camping-cars Emiratis sont toujours la....et pourtant un nouveau panneau a fait sont apparition....ça sent le sapin !

Nous faisons connaissance avec Martine et Andrew, www.4x4travelbox.nl  un couple d'overlander Hollandais qui circule avec un drôle de camion, il s'agit en fait d'un Volvo moteur essence de 40 ans d'âge !!!

Nous filons ensuite à l'autre bout de la plage, à l'abris du vent pour essayer  la housse "d'hivernage" que nous venons de récupérer. Tout semble parfait !!!

 

Dans la soirée, nous allons faire les crêpes chez nos amis Evelyne et Roger. Plus de 25 ans que ce couple franco-britannique habite et travaille aux Emirats.  Nous passons une soirée bien sympathique sous la tonnelle du jardin.

 

Lundi 13 mars 2017    ciel bleu, 30° /  22°     mer à 24°

Retour sur la plage de Sharjah afin de profiter des derniers jours de baignade et de préparer les valises....En fait, quand je parle de valises, il s'agit plutôt de grands sacs de "sans papiers" que nous venons d'acheter à la farfouille locale. Pas très solide tout ça ! Surtout que nous devons ramener un tas de tissus que Claude a acheté et quelques outillages pesants qui nous sont d'aucune utilité ici....Il faut alléger Mercédès. 

 

Jeudi 16 mars 2017

Nos amis Cyril et Marie ont enfin obtenu leur visa pour l'Iran et ils embarquent aujourd'hui pour Bandar Abbas (Iran). Il était temps, car c'est le dernier bateau avant les fêtes du nouvel an Iranien où tout tourne au ralenti durant plusieurs semaines.

C'est aussi notre dernier jour ; notre avion décolle de très bonne heure demain matin. Nous rejoignons donc le parking de Sharjah en début d'après midi pour préparer "l'hivernage" du camping-car.

Mais vers 16 h, un méchant vent se lève et vers 17 h, lorsque nous sommes prêt à mettre la housse, le vent souffle déjà en tempête - on appelle les gardiens du parking, nos amis arrivent à la rescousse - nous sommes sept autour du sprinter à empêcher que la bâche ne s'envole, mais impossible de la positionner et de la fixer correctement - le vent s'engouffre de partout et menace la déchirer, il nous aurait fallu quelques longues sangles complémentaires pour saucissonner le tout - mais trop tard. Après une heure d'effort, nous décidons donc de ranger la housse en vrac dans le coffre du véhicule.

Dommage, ça aurait été une bonne protection contre l'air marin et les rayons brulants du soleil d'été !!!!!

A la nuit tombée, Jürgen et Khadija nous emmènent au restaurant avant de nous accompagner jusqu'à l'aéroport. Merci les amis, vous êtes des amours.

 

Retour en France du vendredi 17 mars au jeudi 5 octobre 2017.

 

Quatrième séjour

Vendredi 6 octobre 2017         Qué calor !!!!!

Nous retrouvons le camping-car vers 4 h du matin et même si le thermomètre marque encore 33°, nous sommes tellement "crevés" que nous essayons de dormir un peu.

Le C Car aussi est crevé, mais nous ne sommes pas surpris car nos amis voyageurs Allemands Gerhard et Jutta nous avaient envoyé des photos et nous avaient proposé de le mettre sur cale afin que le pneu ne se déforme pas trop...Sympa non ! En fait, c'est la valve qui a explosé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils nous avaient aussi prévenu que notre C Car avait été lavé (du moins, les côtés) et on se demandait bien par qui et pourquoi ? en fait notre amie Khadija nous révèle que des gens de la municipalité sont venus prendre des photos ....eh oui, ici on peut prendre un PV pour véhicule sale ! Les employés du parking ont donc lavé le C Car en espérant une petite prime.

Mais pour le moment on a un autre problème, la batterie moteur est à plat. et aujourd'hui c'est vendredi (c'est à dire dimanche), et rien ne bouge sur le parking. Ca fait pourtant un moment que j'attend les câbles à la main !!! Vers 10 h un Nissan V8 s'approche, mais après 5 mn de jonction, il faut se rendre à l'évidence, la batterie est complètement morte.

Khadija nous invite à déjeuner et appelle Gerhard et Jutta,  de toute façon, rien ne presse, aujourd'hui les magasins n'ouvrent qu'à 17 h.

Quelques coups de clé à molette, la nouvelle batterie est en place, le sprinter démarre au quart de tour.

Un petit tour au restaurant de poissons avec tous nos amis et vers 20 h après avoir recollé provisoirement la valve défectueuse, nous roulons jusqu'au quartier des vendeurs/réparateurs de pneus...Deux heures plus tard, nous quittons le garage avec 5 valves métalliques toutes neuves à la place des valves caoutchouc "explosives"... tranquille à vie ! Tiens au fait, vous essayerez, en France, de faire réparer des pneus le dimanche  soir après 21 heures !!!

 

Samedi 7 octobre  2017   ciel bleu   40° le jour / 33° la nuit, la mer à 33°

Nous avons rejoint notre bivouac sur le parking de la plage juste après l'aquarium, car depuis notre départ au printemps dernier, le bivouac sur la plage est interdit. Dommage, depuis le parking on ne capte pas le wifi de l'aquarium....mais bon, on a trouvé un banc à l'ombre bien ventilé juste devant l'entrée.

Pas vraiment facile de dormir avec des températures pareilles ....quant à la mer, c'est bien la première fois qu'on se baigne dans une eau à 33°...et encore nous dit Gerhard, avec l'arrivée de l'automne, les températures ont bien baissé !!!

Durant la journée, lorsque la chaleur est trop élevée, on ferme tout et on met le moteur avec la clim à fond durant une ou deux heures...ça nous fait 3 heures de bonheur !

De toutes façon, nos sommes obligé de faire tourner le moteur de temps en temps pour recharger les batteries car les panneaux sont à la peine...l'automne est la, les journées plus courtes, le soleil moins haut, mais les températures si élevées que le réfrigérateur tourne 20h / 24 !!!! (voir PP Emirats)

Mais aujourd'hui nous devons absolument faire laver le véhicule, (on en profite pour faire le plein d'eau) car avec plus d'un centimètre de poussière sur le toit, on ne peut pas ouvrir les lanterneaux et les panneaux solaires ne chargent absolument pas... c'est d'ailleurs pour ça que notre batterie moteur est morte !

Il me reste quelques réparations urgentes à réaliser (porte et grille de frigo, prise électrique bouilloire, joints d'étanchéité...).

Reste plus qu'à se reposer et de prendre des bains....euh, bain ou sauna !!! Quant à la bronzette, inutile d'y penser !

 

Lundi 9 octobre 2017   climat : même motif, même punition !!!

Après un jour de repos, on reprend les corvées : infos pour le ferry vers l'Iran (voir page pratique "Shipping"), demandes de visas pour l'Iran (voir PP Emirats), achat d'une nouvelle carte SIM Etisalat (internet - téléphone) et diverses courses....

Nous allons stationner un moment le long de "Dubaï Water canal", un nouveau canal créé au beau milieu de la ville avec promenades, bancs, wifi et même tablette et prise USB sur chaque lampadaire.

Les passerelles piétonnes, accessibles par ascenseur,  sont à l'image de la ville, modernes et artistiques.

On pensait filer directement vers Abu Dhabi, mais nos visas seront prêt demain à partir de 8 h, alors on file à la plage d'Al Sufouh de Dubaî, le bivouac le plus proche de l'ambassade. 

 Et bonne surprise, le panneau d'interdiction de camper a disparu et des dizaines de caravanes émiraties ont réinvesti les lieux ... Sable blanc (qui ne brule pas les pieds), mer belle, vue panoramique et un monde fou sur la plage....

 

Mercredi 11 octobre 2017 ciel désespérément bleu, 39° / 32°  mer 34°

Visas en poche, nous prenons l'autoroute en direction d'Abu Dhabi, la capitale administrative des Emirats. Nous traversons de grandes zones industrielles, des centrales électriques, des usines de désalinisation et puis plus rien sur 150 km.

Abu Dhabi est ville très aérée construite entre îles et presqu'îles - entre terre, mer  et mangrove.

 

Grace aux larges voies végétalisées qui traversent la capitale, la circulation s'effectue facilement et rapidement, même si les diverses points d'intérêts peuvent être éloignés de plusieurs dizaines de kilomètres..

Ici, pas de réel centre ville, ce sont les mall, ces immenses temples du shopping qui marquent chaque quartier.

Marina Mall est l'un de ceux-ci avec son hyper Carrefour (on y trouve certains produits français difficiles à trouver par ailleurs), sa grande roue et son restaurant panoramique tournant.

Mesdames, attention de ne pas coincer votre longue robe noire dans l'escalator !!!!!

La plupart des building se groupent le long de la Corniche, et comme toujours dans ces riches pays, la démesure est de mise :

Etihad Towers

 

The Circle Sharped Building, la plus grande pièce de monnaie au monde avec ses 110 m de diamètre !!!! Bureaux et hôtel.

Capital Gate Tower, un défi à la pesanteur. 190 mètres de haut, 18° d'inclinaison ....plus que Pise, un record mondial.

 

Le Viceroy Hôtel, recouvert de milliers de tuiles de verre, le défi d'une agence New Yorkaise qui surplombe la piste de formule 1 d'Abu Dhabi.

 

Mais le monument le plus emblématique de la ville est sans aucun doute la Sheikh Zayed Mosque ; 82 dômes, 12 ans de travaux avec 2500 ouvriers , un tapis 5600 m² (47 tonnes) tissé par 1200 tisseuses pendant 2 ans, un lustre de plus de 2 tonnes.....

 

Depuis l'autoroute, à la sortie d'Abu Dhabi, nous repérons quelques Kites surfeurs le long d'un no mans land qui parait propice au bivouac...pas facile d'accès, mais lieu de bivouac idéal - un peu d'air, une petite plage et une eau à 35°....pas vraiment rafraichissante !!!!

 

Vendredi 13 octobre 2017  ciel bleu, 1 nuage ... 42° / 29°  mer à 33°

De retour vers Dubaï, nous faisons un stop à Last Exit, une "Truck Food Service" plutôt rigolote. Et il y en a pour tous les gouts : turc, français, américain, mexicain...

A l'entrée, un empilage de vrais Volkswagen nous accueillent, tandis que quelques "Minis" sèchent sur une corde à linge pour indiquer la sortie !!!!

Nos bons vieux HY Citroën sont en bonne place....c'est bien la première fois qu'on voit autan de Citroën aux Emirats !

Beaucoup de monde dans les toilettes, mais surtout des photographes ......

 

A une quarantaine de kilomètres à l'est de Dubaï, Al  Qudra Lake est une zone de lacs artificiels éparpillés le long du désert de Saih Al Salam

C'est un endroit où l'on peut observer la faune dans son habitat naturel - y évoluent des renards du désert, des oryx et environ 170 espèces d'oiseaux vivant autour des lacs. Quelques-uns de ces oiseaux indigènes sont des espèces menacées, voire en voie de disparition, comme l'Aigle des steppes ou l'outarde houbara.

Parmi les autres oiseaux qu'on aperçoit dans le lac, citons l'Ibis luisant, le Pluvier casper, le Sanderling et la Sterne qui préfèrent les zones côtières.

Cygnes noirs et cygnes blancs....mais pas de doute, certains ont du fauter !

Des centaines de flamants, mais plutôt des blancs - les nôtres sont bien plus jolis....et pour une fois, même avec leur pognon, ils n'ont pas réussi à nous piquer nos flamants roses de Camargue !!!

 

On a bien pensé bivouaquer dans ce cadre enchanteur, mais les 42° de la journée ne présageaient rien de bon pour la nuit ; et en plus peut être aurions nous du tout fermer à cause des moustiques à la tombée de la nuit....

Dommage car il n'y avait personne, car parait que l'hiver, durant les WE, c'est la foule des grands jours !!!

Pour les amateurs de petite reine, les Dubaïotes ont pensé à vous, Al Qudra Circle Track, une piste cyclable de 84 km longe les lacs et sillonne ensuite le désert....Ils sont tellement fier de leur réalisation (c'est vrai qu'au pays du V8 c'est un exploit) qu'il en ont fait un monument !

 

Dimanche 15 octobre 2017    ciel bleu  38° / 29°   eau à 33°

Depuis 2 jours, la chaleur nocturne commence à baisser et nous arrivons à dormir sans être complètement trempés.

Nous avons rejoint Sharjah Beach, et même si le bivouac est moins sympa qu'à Dubaï, il y a des douches d'eau claire sur la plage et c'est bien agréable pour se dessaler.

Il faut dire qu'ici, dans le golfe persique, l'eau est 20% plus salée qu'ailleurs - à force de dessaler de monstrueuses quantités d'eau de mer et de recracher des eaux très salée dans une mer presque fermée et peu profonde, le taux de salinité augmente dangereusement. Ici, on arrose même le désert - mais jusqu'à quand ?

Mardi 17 octobre 2017  Ciel bleu   38° / 29°

Cet après midi, nous prenons le ferry pour l'Iran et pour fêter notre départ nous prenons un dernier repas ensemble. Nous souhaitons une bonne continuation à nos amis Gerhard et Jutta, Khadija (et Yurgen qui est en Europe) qui nous ont rendu bien des services. On aurait voulu saluer Evelyne et Roger à Dubaï, mais ils sont actuellement en France..

On espère bien revoir tout ce petit monde chez nous en Camargue.....

 

Les moins : Le gigantisme de Dubaï / Sharjah, les chantiers un peu partout, le stationnement urbain. Les autoroutes payantes qu'on ne peut pas payer. L'approvisionnement en eau difficile (en ville). Les températures encore élevées en automne. Le coût de la vie et des attractions.  Peu ou pas de laveries. Des ruelles et des plages  sales (hors villes), les gens qui jettent tout par terre. 

Les plus : La sécurité, l'accueil des émiratis, les rencontres (voyageurs et expat.). L'architecture démentielle de Dubaï / Sharjah / Abu Dhabi, les attractions, le métro.les voitures. Al Qudra Lake et ses oiseaux. Les emplettes faciles dans les  supermarchés comme chez nous. Le prix du GO. Les bivouacs sur les plages, les baignades. Le climat en hiver......

Séjour de 13 + 5 +12 + 12 = 42 jours, dépenses 5400 € (dont 650 € pour le parking du CC et 670 + 430 € pour les billets d'avion Dubaï / Genève /  Dubaï, 800 € pour le ferry Sharjah / Bandar Abbas - Iran).

Parcours aux UAE : 2100 Km  Cumul depuis départ : 15300 km  (45900 au compteur)

 

                            Le mercredi 18 octobre 2017 le voyage se poursuit en Iran / Pakistan