INDE 2

 

Voir la page pratique

 

 

 

Capitale : New Delhi

 

 

 

 

Superficie : 3 287 000 km²

 

soit : 6 fois la France

 

 

 

 

 

Population : 1,3 milliards

 

400 hab / km² soit 3,5 fois plus qu'en France

 

 

 

Langues : Hindi ++++ et Anglais

Monnaie : Roupie = Rp

 

 

 

 INDE 2 = tracé vert 

 

Dimanche 7 Janvier 2018

Embarquement tôt le matin sur le vol Genève / Zurich / Bombay.

Pas de doute, nous sommes dans la bonne direction, car nous survolons la Grèce, la Turquie, l'Iran, le Pakistan et l'Inde, les mêmes pays que nous avons traversé par la route quelques mois plus tôt. Comme le ciel est clair, nous arrivons même à repérer la mer Noire, le lac Van, la ville de Tabriz et les déserts iraniens et pakistanais.

A l'aéroport de Bombay, nous réservons notre taxi aux guichets "Prépaid Taxis" - le premier nous propose 1300 Rps - trop cher - le deuxième, 650 Rps (8,5 € pour 25 kms) - c'est OK - ce ne sont pas les mêmes taxis, mais ils vont a la même vitesse et arrivent au même endroit !

Le Sprinter est toujours à la même place, Daniel nous l'a fait laver tellement il était poussiéreux - seul bémol, la batterie est un peu faible et le moteur ne démarre pas - on verra ça demain.

En déballant les bagages, j'ai une mauvaise surprise - mes spray de peinture "spécial bas de caisse" ont été confisqués par la douane - pas le foie gras, heureusement !!!

 

Victoria Terminus Railways by night

 

Mardi 9 janvier 2018     Alt 800 m, beau temps brumeux, 28° / 20°

Après avoir fait les courses, rechargé la batterie et la carte SIM, fait le plein d'eau et réglé notre parking, nous reprenons la route - ou plutôt l'autoroute - en direction Goa et ses plages de sable blanc.

 

Mercredi 10 janvier 2018  ciel bleu, chaud et humide  30° / 24°

 

On a pas trainé - 600 km en moins de 2 jours ! Je commence à m'habituer à la conduite indienne...

Pas de doute, nous sommes sous les tropiques - on a même l'impression d'avoir changé de pays - forêts luxuriantes, champs de canne à sucre, cocoteraies, bananeraies, maisons rongées par l'humidité et de longues plages de sable clair envahies par les touristes.

 

 

Nous faisons une halte à Anjuna beach, qui, il y a une trentaine d'années, était encore le repère des hippies qui venaient débattre dans les effluves de cannabis.

 

 

Tous les mercredis, se tient encore l'immense "Anjuna Flea Market" (marché aux puces) et si aujourd'hui, les puces ont été remplacées par un tas d'objets de pacotille, le spectacle est toujours dans les allées où le look hippie fait encore fureur.

 

Jeudi 11 janvier 2018      ciel bleu, eau 29°,  air 32° /  22°

 

Bref arrêt à Panaji (Goa), pour une énième visite chez Airtel, on va finir par devenir accro !

Alors que nous venons d'acheter une recharge de 70 jours à Bombay, nous n'arrivons déjà plus à nous connecter !!! Il parait que lorsqu'on change de province, il faut faire une manip.

Au sud  de Goa, la route traverse de splendides paysages vallonnés plantés de nombreuses palmeraies.

 

A Agonda Beach qui s'étire le long d'une plage de sable fin, pas de grosses structures, seulement des paillottes, des cabanes, des cottages et des restaurants qui s'alignent en bordure de plage à l'abri des cocotiers.

 

 

Dans l'unique petite rue  du village d'Agonda, quelques habitations et des petits commerces qui vendent des souvenirs, de l'alimentation ou des excursions.

 

 

Au secours , les allemands envahissent  Agonda 

 

 

Au sud de la plage, à l'endroit où les pêcheurs remontent leurs embarcations, un no mans land  fait le bonheur des Overlanders (voyageurs motorisés), mais comme bien souvent, nous sommes les seuls français. Nos voisins sont indien (x1), Suisse (x1) ou allemands (x 7), et un huitième que nous avons rencontré à Bombay, ne devrait pas tarder !

 

 

Cependant, nous connaissions la plupart d'entre eux pour les avoir rencontrés à Amritsar, la première ville indienne à la sortie du Pakistan.

 

Entre deux baignades dans une eau à 29°, Claude fait la lessive pendant que je bricole.

 

 

Mais depuis hier, nous avons un souci, le voyant moteur clignote - pas bon ça ! Pour trouver les garages Mercedes de la région, nous prenons la tablette lorsque nous allons au resto, car ici Airtel ne passe pas. De toute façon, on verra ça plus tard, car demain, nos amis Michèle et Thierry arrivent pour quelques semaines de vacances.

 

Il est 16 h, la chaleur décline un peu - nous mettons le canoë à l'eau - et c'est l'heure où les dauphins viennent jouer dans la baie - nous ne sommes pas seuls, 5 ou 6 bateaux remplis de touristes viennent de Palolem (la plage voisine) pour assister au spectacle - mais les "capitaines" sont tellement fous que les dauphins ont vite fait de plonger pour échapper aux hélices !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                             Le voyage se poursuit en