Pages Pratiques

 

BRESIL PRATIQUE   Avril et mai 2008

 

BIVOUACS  sous forme de tableau PDF : BIVOUACS_BRESIL__2008

 

Formalités effectuées en 15 mn, autorisation pour 90 jours. Possibilité de prolongation à la « Receita fédéral »dans n'importe quelle ville.


Change : 1€ = 2,55 Réals.(coût réel par rapport retrait par carte) Diesel : de 1,80 à 2 R/ l selon qualité et de 2,20 à 2,35 dans le Pantanal. Camping : de 10 à 25 R pour l'équipage (à négocier). On peut payer presque partout avec les cartes de crédit, supermarchés, carburant, auberge de jeunesse...

Retraits d'argent avec la carte Visa dans les ATM : toujours possible dans les banques HSBC et BRADESCO, et quelques fois à la BANCO do BRASIL.

Rio Grande (1ère ville en arrivant d'Uruguay) : ATM, 287 r Floriano S 32° 01 865 W 52° 05 825

 

 

Quelques grandes routes principales sont payantes : env 7 R ts les 60 kms, mais de nombreuses 2x2 voies en excellent état sont gratuites, n'y circule pratiquement que des camions (Mercédès). Vitesse souvent limitée à 100 ou 110 km/h, quelques fois 80 hors agglo. Attention, radars fixes....et même des mobiles.(Plusieurs mobiles entre Vitoria et Bel Horizonte)

De nombreuses stations services (posto) avec restaurants, self, douches et immenses parking pour passer la nuit en toute sécurité.

 

Site national qui donne l'état des routes (utile pour l'Amazonie) : www.dnit.gov.br, puis clic sur Rodovia, puis Condicoes des rodavia et traduction en français avec Babel fish.

 

Moustiques : (Avril mai) Sur la côte, partout même la journée, mais au coucher du soleil ils attaquent en rangs serrés. Prévoir des moustiquaires. On trouve des répulsifs absolument partout. En dehors de la côte, peu de moustiques y compris dans le Pantanal.

 

Internet : beaucoup de cyber même dans les villages (grace aux jeux en ligne pour les jeunes). Prix : de 1,5 à 3 R/h. Quelques fois du wifi dans les villes dans les quartiers chics ou près des hôtels.

 

Electricité : 220 V, quelques fois du 110. En général, deux fiches rondes comme chez nous, mais petit diamètre seulement, prévoir adaptateur.

 

Météo : de fin mars à fin mai : beau temps, air 25/30° le jour, 15/20° la nuit, mer à 24°. Un peu plus chaud dans le Pantanal.

 

Entretien mécanique : Rien, même pas une goutte d'huile.

 

Sécurité : Nous n'avons rien constaté de spécial, mais nous avons entendu quelques histoires dramatiques. Même les Brésiliens sont terrorisés. Nous n'avons jamais circulé la nuit et avons toujours pris des précautions concernant nos bivouacs sur la côte et proche des grandes agglomérations. Comme toujours, aucun problème dans les campagnes ou les endroits reculés.

 

Gens très sympas, contacts facile surtout si on parle portuguais. Pas de problème avec la police.

Pas besoin de véhicule 4x4.
 

INFOS DIVERSES

Infos touristiques un peu partout : n'hésitez pas à vous arrêter, ils ont toujours les plans des localités, des sites à visiter, etc.

Depuis Rio Grande, on peut rejoindre Cassino en roulant sur la plage, comme tout le monde.

Parque Nacional Aparados da Serra : canyon Itaimbezinho, 700 m de prof et 6 kms de long. Ouvert de mercredi à dimanche 9h/18h, prix : 6 R/pers + 5 R/voiture.

Parque Nacional Serra Géral : canyon Fortaleza, encore plus profond. Ouvert tous les jours et gratuit.

Laguna : (sur la côte) petit centre historique intéressant. Vers la pointe, observation des dauphins et des baleines franches.

Ilha Sao Fransisco : accès par un pont et retour par le même chemin, pas de ferry pour rejoindre Itapoa.

Guaratuba : bac pour rejoindre Matinhos.

Morretes : à 13 km « Entrada da Graciosa » belle route pavée au milieu de la forêt équatoriale pour rejoindre la BR 116. Depuis Morretes, prendre la direction Porto Cima, Sao Jaoa...

Dans cette même direction, à 6 kms de Morretes, « le Camino Itupava » pour les marcheurs. Juste avant le pont métallique, prendre à gauche « Complexo Turistico Porto Cima » S 25° 26 053 WW 48° 52 457, possibilité de rouler 3 ou 4 kms pour atteindre l'entrée du parc (gratuit). Là, ils distribuent un plan approximatif, le mieux est de se faire expliquer.

Antonina : petit centre historique intéressant au bord de la lagune (pas de plage).

 

Plages : en venant du sud, les plus belles plages commencent entre Sao Paulo et Rio. Eau chaude, baies calmes parsemées d'îles, criques de sable blond noyées dans la végétation tropicale. Accessibles par des chemins carrossables ou en Zodiac.

Rio : chercher un tourisme info avant d'arriver pour vous procurer « Nomad guide Rio de Janeiro », gratis, plein d'infos.

Du parking de Pao Azucar, Pain de sucre, pour rejoindre le « centro » : aller jusqu'au premier arrêt de bus, avenue Pasteur, et prendre un bus Botafogo dans lequel on peut acheter un billet combiné bus + metro 3,40 r et qui vous dépose à la station de métro Botafogo. Dans le centro « le Bonde » antique tramway en bois monte à Santa Térésa. Intéressant et pas cher.

Ouro preto : visite à ne pas manquer. Possibilité d'acheter le plan de la ville au camping, à l'office du tourisme, il n'ont rien. La visite de la mine de Chico Rei (10 R/per) ne vaut pas le coup, par contre la descente dans la mine de Passagem est intéressante (24 R /per) quoiqu'un peu chère.

Brasilia : faire les courses avant d'arriver au bivouac, pas de magasin d'alimentation à proximité. Pour rejoindre le centre ville : le bus 143 (2 R) passe devant l'Auberge et va jusqu'à la gare routière au centre ville.

Depuis Brasilia, pour rejoindre Cuiaba nous avons emprunté la BR 060, puis BR 364 jusqu'à Rondonopolis, puis la BR 163, total 1100 kms. La plupart du temps en 2 voies, des files de camions qui roulent vite, le goudron déformé, troué ou bosselé. La BR 070 est-elle meilleure ?

Cuiaba : Tourist information, Av Prés. Marquès S 15° 36 353 W 56° 05 464 et non pas l'adresse donnée par le Routard.

Parque Nacional Chapada dos Guimaraes : Parc gratuit, mais comme toujours aucune info ! Impossible de rentrer pour visiter la chute d'eau "Véu de Noiva" et après 12 kms de piste en direction de la "Cidade de Pedra", barrière cadenassée ! Peut être faut-il passer par une agence histoire de leur faire gagner un peu de sous, ou est-ce une autre raison ?

Chutes de Cachoeirinha, indiquées à droite de la route en allant vers le village : droit d'entrée de 5 R/pers qui donne droit à une boisson. Belle baignade sous les chutes et bronzette sur la plage.

Transpantaneira : piste très facile par temps sec, quelques ponts en mauvais état, il suffit de regarder où on met les roues. Les jours de pluie, 4x4 obligatoire et ça doit glisser !

Porto Jofre : Seulement un hôtel et le camping (sans restaurant). Faire les grosses courses à Cuiaba si vous comptez y rester quelques jours. Beaucoup de pêcheurs Brésiliens viennent camper pour pêcher. Le camping a plusieurs barques à moteur, je pense qu'il les loue, mais on a pas demandé, on a utilisé notre Zodiac. Cabine téléphonique (satellite) publique devant l'hôtel, cartes en vente à la réception.

Environ tous les 15 ou 20 jours (ça dépend de la demande), il y a un ferry qui va de Porto Jofre à Corumba (et vice versa). Trajet, 2,5 à 3 jours. Prix : environ 500 R. Pas de chance pour nous, le prochain bateau est dans 15 jours, c'est trop loin. Le mieux est de téléphoner à la compagnie maritime 2 ou 3 semaines avant d'arriver (à Porto Jofre ou Corumba) et d'organiser la suite du voyage en fonction. Ca doit être inoubliable et ça évite un sacré détour par Campo Grande. Compagnie à Corumba : DINOTE, tel (67) 32 31 23 40.

Jaciara : Suivre les panneaux "Parque Cachoeira da Fumaça", environ 8 kms de la BR 163, parc de loisirs avec restaurant, cascades, piscine semi-naturelle tobogans...Prix : 20 R/per. Camping possible 1 ou 2 kms avant. (On s'est arrêtés pour voir, mais on avait pas le temps de rester !

Bonito : Pour visiter les sites, obligation de réserver la veille dans une agence de voyage ou à l'Auberge de jeunesse. Avec ou sans transport et repas.

Nous sommes allés à :

Grotte du lac Azul : Grotte avec au fond un lac d'un super bleu métallique, joli, (2 h de visite le matin. Prix : 25 R/per.

Aquario Naturel : Descente de rivière au milieu des poissons dans une eau transparente + baignade au milieu des cascades et tyrelienne au dessus de l'eau + repas + parc animalier. Petite journée sympa, prix : 89 R/per.

Balneario municipal : piscine naturelle dans la rivière Formoso, on nage au milieu des poissons (prendre un masque), bien et pas cher (10 R/per), pas de réservation.

Wifi en face du Centre de Convention de Bonito sur Bekling.

Miranda : Par une info de "la Tortue Sélène" nous avons fait la connaissance de Marcello, un indien qui a grandi dans le Pantanal. Marié depuis peu à Mirjam une suissesse qui faisait le tour du monde, ils viennent de monter une agence de tourisme et organisent des tours à la carte. Marcello qui parle anglais, espagnol, portugais, japonnais et un peu de français est un mec super sympa.

Si vous voulez tenter la traversée du Pantanal (ou autre) en 4x4 de Miranda à Porto Jofre (seulement en Juillet, le mois le plus sec), vous pouvez vous adresser à lui.

Explore Pantanal : Marcello et Mirjam Goring Silva , Miranda. Phone :               0055 67 963 835 20         0055 67 963 835 20. E-mail : info@explorepantanal.com. Pt GPS : S 20° 14 454 W 56° 23 138

Wifi sur la place Agenor Carrilho S 20° 14 360 W 56° 23 135.

Possibilité de voir des centaines de Toucans le soir à partir de 5 h lorsqu'ils viennent nicher dans les arbres de l'espèce de parc abandonné qui se trouve entre la place et chez Marcello (passer devant la HSBC).

 

Corumba : Wifi sur le parking de l'aéroport.

Formalités : Passeport à la Police Fédérale dans la rodoviaria rue Porto Carrero. Véhicule : Recette Fédérale rue Cuiaba S 19° 00 123 W 57° 38 890.
 

BIVOUACS et CAMPING : prix pour 2 et le camping-car  (voir tableau PDF début de page)

 

La carte de la Fédération Française de Camping et de Caravaning (Camping Card International) permet d'obtenir environ 60% de réduction dans les camping CCB (Camping Clube do Brasil). www.campingclube.com.br