PHILIPPINES       

 

Voir la page Pratique

 

 

 Capitale : Manille

 

 

 Superficie : 300 000 km² (0,6 fois la France),  2000 iles habitées sur les 7600 iles. 11 iles représentent 90% du territoire.

 

 

 Population : 109 millions d'hab.

 

 Langues : Filipino & Anglais (et plus de 90 autres langues)

 

 Monnaie : Peso philippin

 

 Religions : 80 % de catholiques, 10% chrétiens non catholiques, 5% musulmans, 1% bouddhistes.

 

 

 

..... Avion       _____ Ferry & bus

Lundi 3 février 2020 Ciel toujours bleu à KK

Ce matin on a fait les bagages - pas de bagage en soute,  un sac à dos cabine chacun.  Le problème c'est que sur certains vols, les bagages cabines sont limités à 7 kg - pas facile à respecter même en prenant le minimum - surtout lorsque le sac vide pèse près de 2 kg ! Moi, je dépasse un peu et s'il le faut, j'enfilerai 2 T-shirt, un pull, un pantalon et mettrai le Lonley Planet dans la poche !!!!

Cet après midi on dépose le Sprinter à KK chez John.

 

Mardi 4 février 2020  Vol Kota Kinabalu  / Manille sur Cebu Pacific

Vol avec Cebu Pacific, départ 2h35, arrivée 4h35 - horaire à la con, mais on a pas le choix !!! Pour le retour, on a accepté de payer un peu plus cher avec Air Asia pour voler à des horaires raisonnables 221 € AR pour 2, c'est encore pas la ruine ! La devise de Air Asia n'est elle pas : "maintenant tout le monde peut voler".

Pas facile d'organiser un voyage aux Philippines !!! Dans ce pays à la géographie incroyable avec plus de 7000 iles éparpillées entre la mer de Chine et la mer des philippines, c'est un vrai casse tête !

A part quelques randos dans le nord de Manille (ile de Luzon), un voyage aux Philippines est principalement destiné aux amateurs de snorkeling ou de plongée.

Pour la bronzette, pas besoin d'aller ci loin et le soleil tape souvent trop fort ...  encore que, faut voir !

A part quelques transferts en avion, la plupart des déplacements inter iles se font en ferrys ou ferry bangka (à balancier) et de temps en temps, il faut mouiller la chemise !.

Sur les iles, il faut souvent emprunter successivement bus, jeepneys ou tricycles.

Les premiers jeepneys sont issus des jeeps rallongées que les américains ont abandonné à la fin de la deuxièmes guerre mondiale - depuis, les nouveaux jeepneys construit en usine ont conservé le look d'antan.

Le look Jeep Mercedes voir Rolls est très apprécié !!!

Sans commentaire  !!!!

Tricycles moto dans lequel on peut mettre 3 ou 4 blancs, mais jusqu'à 10 Philippins !

 

Afin de limiter au maximum les déplacements qui prennent souvent la journée, nous avons essayé de faire une boucle dont la dernière étape nous ramènera proche de Manille:

Ile de Luzon : Manille - Santa Juliana (Volcan Pinatubo) - Manille - Ile Negros : Dumaguete (Dauin) - Iie de Cebu: Cebu town - Ile de Palawan: El Nido & archipel de Bacuits - Ile Busuanga: Coron Town & ile de Coron - Ile de Mindoro : San José, Sablayan & Puerto Galera - Manille.

 

Du 4 au 6 février 2020  Ciel bleu - Randonnée au Pinatubo

Avion, bus, tricycle, la journée est bien avancée lorsque nous arrivons à Santa Juliana, le village d'où s'organise les randos vers le Pinatubo.

Pendant des siècles, les habitants de la région ont vécu dans l'insouciance à l'ombre du volcan. Mais le 15 juin 1991, le mont Pinatubo s'est littéralement déchiré projetant une colonne de cendre et de roche de 40 km dans les airs. Cette gigantesque éruption, la plus importante du XXe siècle, provoqua un refroidissement de la terre d'un demi degré pendant plus d'un an ! De cette éruption, naquit une caldera et le sommet qui culminait naguère à 1750 m perdit 300 m d'altitude. Le bilan humain ne s'éleva qu'à près de 1000 morts grâce à une évacuation préventive efficace.

Installation à Alvin & Angie Guesthouse, des chineurs qui ont fait de ce lieu un musée à ciel ouvert.

7 heures, direction le centre de santé pour une prise de tension des randonneurs (pour une rando qui durera moins d'une heure à une altitude faramineuse de 1450 m !!!). Auparavant, nous avons tous déclaré que nous n'avons que 59 ans (à partir de 60, il faut un certificat médical !).

Départ en 4x4 Toyota pour remonter la vallée en direction du volcan - et pour une fois, le 4x4 n'est pas superflu !

Arrêt en cours de route près d'un village d'Aborigènes, appelés les "Négritos" (petits noirs) par les colonisateurs espagnols du fait de leur petite taille et pensant qu'ils venaient d'Afrique.

En fait, ce sont très probablement les premiers habitants de l'Asie du sud-Est en provenance de l'Océan Indien. Leur installation remonte au moins à 50 000 ans.

S'étant toujours opposés à la colonisation, ces groupes ethniques sont toujours restés éloignés de la civilisation et ont ainsi conservé leurs apparences physiques  ainsi que leurs traditions.

Les Ford Raptor, c'est pour Patrick !!!

Après 1h30 de tape cul, nous arrivons à la fin de la "piste", c'est l'embouteillage !!!

1h30 de montée tranquille au milieu d'une végétation luxuriante .....

Arrivée au sommet, en bordure d'une superbe caldéra.

Descente vers Santa Juliana au milieu d'une vallée lunaire.

Près de sta Juliana, des paysans nous embarquent dans leur charrette pour traverser un gué profond.

A l'aide des buffles d'eau et de herses, ils aménagent canaux afin d'irriguer les cultures en aval.

Hameau aborigène proche de Sta Juliana

 

Du vendredi 7 au 10 février 2020  Dumaguete - ile Negros. Beau temps avec 1 jour de pluie. Mer à 28°.

Après un court vol Manille / Dumaguete ('ile Negros) sur Cebu Pacific et  nous rejoignons le village de Dauin, un lieu idéal pour les amateurs de snorkeling que nous sommes !

Nous nous installons à Baki Divers. Excellent choix, la Guesthouse est en bordure de plage et l'ambiance décontractée.

Sonia, la patronne et Jérémy, le manager Français sont d'un abord facile et toujours prêt à rendre service.

Et cerise sur le gâteau, alors que bien souvent il faut prendre un bangka (bateau philippin à balancier) pour plonger, le jardin de corail est à fleur d'eau juste devant la plage.

lI est bien préservé et  habité par une multitude de poissons tropicaux - idéal pour le snorkeling à prix réduit !!!

Jérémy nous informe que dimanche ils organisent une sortie plongée / snorkeling autour d'Apo Island, ile qui figure dans le top 10 des meilleurs spots des Philippines !

A 8h nous embarquons sur un grand Bangka avec toute une équipe de plongeurs en direction d'Apo.

Belle plongée autour d'Apo Island, mais si les coraux sont aussi beaux qu'à Baki, les poissons sont moins nombreux - par contre les tortues sont au rendez vous ! Nous ne nous lassons pas de les regarder brouter le corail puis remonter à la surface prendre un bol d'air.

Nous faisons un stop à l'autre bout de l'ile, mais la houle trop forte rend la plongée difficile et le snorkeling impossible. Ca fait rien, on a passé une superbe journée et vu les tortues tant attendues ! 

 

Mardi 11 février 2020 couvert et venté, 28°

Embarquement sur un Fast ferry d'Océan jet - avec la houle, l'embarquement est plutôt sportif - il faut attendre le bon moment qu'une vague soulève le bateau pour s'élancer sur la rampe !

 

Le ferry est rapide, mais la distance est importante et nous devrons faire une escale à Cebu town - 1 millions d'habitants - (ile de Cebu) avant de continuer notre périple.

A la périphérie, les quartiers modernes, où siègent les banques et les Malls de luxe, sont surveillés par une armée de vigies armés. Pas franchement rassurant !!!

Dans l'après midi, lorsque nous traversions le centre historique, j'avais trouvé que mon appareil photo attirait des regards appuyés - retour à l'hôtel pour y déposer le "précieux" objet - pas question de renouveler "l'affaire Belize".

D'ailleurs, le "downtown" qui grouille de monde parait à l'abandon - les commerces sont délabrés, les maisons s'avachissent et le soir, "homeless" installent leurs cartons sur les trottoirs et font leur toilette dans la rue.

 

Après avoir traversé le Pacifique à la tête 5 galions Espagnols, Fernand de Magellan entre dans le port de Cebu le 7 avril 1521. Cebu n'est encore qu'un village d'indigènes qui célèbrent le culte des ancêtres, mais Magellan  livre la ville au trône Castillan et y introduit le catholicisme.

Si la plupart des tribus indigènes se soumirent sans résister, Lapu-Lapu, roi de la petite ile voisine de Mactan refuse de se soumettre - Magellan mène une expédition punitive et meurt d'une flèche empoisonnée le 27 avril 1521

Quelques jours avant sa mort, Fernand de Magellan avait fait ériger la première croix chrétienne des Philippines - connue aujourd'hui sous le nom de "la croix de Magellan". 

Quarante ans plus tard,  en février 1565, lorsque les troupes de López de Legazpi arrivent aux Philippines,  ils débarquent sur l'île de Cebu et établissent les premières colonies Espagnoles.

Ils bâtissent une ville et construisent le port fortifié de San Pedro qui sert de poste avancé pour le commerce avec Mexico et comme protection contre les révoltes des autochtones.

A côté de la Croix de Magellan se dresse la Basilique Minore del Santo Nino. Egalement construite en1565 à la demande de Legazpi, ce fut la première église des Philippines et elle reste aujourd'hui la plus sacrée de Cebu.

En , 2 100 Espagnols, soldats mexicains et paysans arrivent à Cebu sous les ordres du roi d'Espagne et travaillent à convertir les philippins au catholicisme. Fait marquant, la plupart des Philippins ont de nom Espagnols - Sanchez, Lopez, Martinez, etc.

La cathédrale métropolitaine de Cebu construite en 1835 est le siège ecclésiastique de l'archidiocèse métropolitain de Cebu à Cebu, aux Philippines.

 

Du Mercredi 12 au 15 février 2020  ciel bleu 30°

Nous nous envolons vers El Nido (ile de Palawan) à bord d'un ATR de la compagnie Air Swift, la seule à desservir cette destination.

El Nido est un village poussiéreux touristique coincé entre les hautes falaises karstiques et la baie de Bacuit.

Comme de nombreux visiteurs, nous préférons nous installer à l'extérieur de la ville proche de la plage de Corong Corong.

De toutes façon, l'attraction principale du coin est la découverte de l'Archipel de Bacuit.

Le paysage qui compose les ilots de calcaires baigné par les eaux cristallines de la baie de Bacuit est magnifique. Il rivalise avec les karts du sud de la Thailande ou de la baie d'Along au Vietnam.

Les iles recèlent tant de plages de sable blanc, de lagons, de criques dominés par des pics acérés, qu'il est impossible de ne pas être conquis.

Le seul problème c'est que chaque matins des dizaines de bangkas proposent les mêmes balades ! Imaginez, sur les sites les plus "courus" entre 20 et 25 bangkas (soit 500 personnes) qui se pressent dans des criques étroites - embouteillages assurés !

Nous pensions prendre un tour privé pour faire le circuit différemment, mais il aurait fallu être au moins 4 personnes pour amortir le coût !

L'ile de Miniloc (circuit A) est certainement la plus remarquable et la plus fréquentée de l'archipel avec ses lagons aux eaux claires cachés au milieu des pics karstiques

A Big Lagoon, que l'on atteint à la nage ou en kayak, un chenal peu profond débouche sur un vaste bassin naturel  encadré de falaises karstiques couvertes de jungle.

Secret Lagoon est un tout petit lagon accessible par une anfractuosité dans la roche qu'on franchit à la nage ou à pied selon la marée. Bouchon assuré aux heures de pointe !!!

 

Le lendemain, nous repartons en excursion à bord d'un bangka (circuit C) - sortie orientée vers le snorkeling.

Ce matin, rendez vous à 9h, mais comme personne n'est prêt nous ne partons qu' à 11h - ça énerve un peu ! On s'apercevra plus tard que ce fut un mal pour un bien - lorsqu'on arrive sur les sites, les autres sont déjà partis - enfin presque !

 

Arrêt pique nique au "Sanctuaire des plongées magnifiques" ....En 1982, un visionnaire religieux aurait reçu un appel de la Vierge Marie  afin de construire un sanctuaire sur une ile en forme de cœur au milieu de magnifiques zones de plongées - ainsi naquit Matinloc Shrine. 

En fait le sanctuaire tombe en ruine car le visionnaire a oublier de demander un permis de construire et n'avait pas vu que les autorités le chasserait du lieu !!!!

Pique nique sous la bénédiction de Dieu !

Puis plongée près du "Sanctuaire des plongées magnifiques" !

 

Le surlendemain nous louons un scooter pour visiter les plages alentours.

La plage de Lio, pourtant toute proche et agréablement aménagée est pratiquement déserte

Kalye artisanal village près de Lio Beach

Quelques kilomètres plus loin, Macpan Beach, la piste d'accès est pentue et casse gueule - de toute façon Claude est obligée de descendre, la pente est tellement abrupte que le scooter ne veut pas grimper - elle est même obligée de me pousser un peu !  Encore une plage de rêve et guère plus de monde.

Pas toujours sympa de rencontrer ces grosses bébêtes ! Mieux vaut avoir le vinaigre à portée de main !

Village de pêcheurs de Mactan

Le cap Mactan et en face, Robinson sur son ile.

 

Du Dimanche 16 au 18 février 2020 Coron ville sur l'ile de Basuanga)   -  ciel bleu  30°

Le Fast Ferry de Jomalia Shipping lines rejoint la ville de Coron en moins de 4h.

Avant d'arriver dans la baie de Coron, nous longeons les montagnes "chocolat" de l'ile de Coron située juste en face de la ville du même nom.

La petite ville de Coron (60 000 habitants) est entièrement tournée vers la mer abrite un gigantesque port de bangkas.

En arrivant par la mer, on se demande si ça vaut le coup - aucune plage à l'horizon, le front de mer est un amas de bâtiments à moitié achevés et de maisons délabrées qui s'avancent dans la baie.

Plus haut, le centre ville "moderne" accueille  Les guesthouses, les restaurants et les agences de 'voyage" qui proposent des sorties en bateau, car ici comme ailleurs tout se passe sur la mer.

Installation dans notre backpacker réservé sur Booking - Authentique disent-ils !!! En fait on aurait bien gardé la chambre, si ce n'est que les cloisons sont en cannage de bambou aplati et qu'on sursaute dès qu'il y en a un qui pète dans la chambre d'à côté !

 

 

 

 

 

 

La ville de Coron est une base idéale pour l'organisation de sorties en bangka vers l'ile voisine de Coron.

Après 20 mn de navigation, on arrive sur la petite ile de Coron. couverte de jungle. Dix minutes de marche sur des passerelles en bois suffisent pour atteindre les 2 lacs d'eau douce aux eaux limpides.

Mais Coron est avant tout la destination idéale pour la plongée sur épaves et les sites sont tellement nombreux que que la pression touristique est acceptable . En effet, à moins de 2h de la ville, plus d'une vingtaine de navires de la marines japonaise ont été coulés par les avions américains le 24 septembre 1944 et pour une fois, certaines épaves, comme celles du Skeleton et du Lusong Gunboat affleurent la surface et peuvent être facilement  observées en snorkeling.

Au retour, le vent a forcit et lève de grosses vagues et notre  petit bangka est à la peine pour rentrer au port.

Du mercredi 19 au 21 février 2020 ciel bleu, mais beaucoup de vent

Nous serions bien restés un jour de plus à Coron pour faire un tour en moto, mais le  ferry  ne dessert l'ile de Mindoro que 3 fois par semaine. La mer est agitée et le ferry "boat people" qui rejoint San José (Ile de Mindoro) va mettre 8 heures au lieu de 6 annoncées.Reste encore 2 heures de bus et 15 mn de tricycle  pour rejoindre Sablayan. Encore une longue journée de transports !!!

Nous nous installons à "Adventure Camp Beach Resort" dont les  bungalows sont dispersés sur la presqu'ile de Sablayan.

Sablayan accueil un port actif et un marché animé, mais lorsqu'on vient ici, c'est pour aller plonger autour de l'ile d'Apo Reef, considéré comme le meilleur spot de plongée du pays à 2 heures de bateau au large de la côte.

Mais en ce moment la mer est trop mauvaise et les gardes côte interdisent la sortie aux clubs de plongée - chaque matin vers 5h le couperet tombe et la sortie est de nouveau reportée....

On passe le temps en se baladant en moto et en faisant du snorkeling sur l'ile voisine.

Nous avons le temps de faire la connaissance de Patrice, Florence et leurs 2 enfants qui font un tour du monde en backpack durant 1 an.

Patrice est un cuisinier hors pair et nous prépare des spaghettis aux calamars à la sauce tomate - pas de problème pour trouver les calamars, les oignons et l'ail, mais les spaghettis italiennes sont un peu plus dur à dénicher. La cuisine au feu de bois est un peu fastidieuse, mais heureusement le chef peut compter sur ces troupes ... et puis, ça nous laisse le temps de boire quelques bières

Bravo le cuisto, ce repas arrosé d'un petit blanc Californien est une vraie réussite !

Dimanche, l'interdiction est enfin levée et les bateaux appareillent pour Apo Reef , où d'après Lonely Planet, même en snorkeling, on est presque assuré de voir des requins à pointes blanches, des requins corali et peut être aussi des requins marteaux, alors on hésite - on part plonger ou on poursuit notre voyage ???

Comme la mer est encore un peu agitée et que Claude n'a pas envie de se farcir 4 heures de bangka, on décide de reprendre la route. Tout compte fait on a bien fait, car le soir suite à un whatsapp avec Florence, il s'avère qu'ils n'ont rien vu d'extraordinaire, les requins n'étant pas au rendez vous ! 

 

Du dimanche 23 au 27 février 2020  Puerto Galera  - beau temps, mer calme

Dé part en bus à 7h du matin en direction du nord de l'ile de Mindoro, mais la route se termine à Abra de Ilog - un ferry bangka nous conduit jusqu' à l'embarcadére de Balatero d'ou il faut prendre un tricycle pour rejoindre le Blue Whale Resort à Puerto Galera (le port des galions en espagnol).

Avec sa magnifique baie de Muele abritée de tous côtés, Puerto Galera est un refuge idéal pour les voiliers de passage. L'enseigne dans la ville n'indique t elle pas que c'est la plus belle baie du monde !!!

Mais elle abrite un autre trésor qu'il facile de découvrir en snorkeling : des bénitiers géants (jusqu'à 60 cm de long) aux couleurs éclatantes.

 

 

 

 

 

 

En attendant nos amis, nous louons une moto pour parcourir la spectaculaire route du littoral ponctuée de nombreuses cascades - bon, si la route offre de belles vues sur l'océan, les cascades ne sont pas si impressionnantes que ça !

Eh oui, pendant le shipping  de leur Sprinter 4x4 (le frère jumeau du notre) vers Singapour, nos amis Jean-Pierre et Annie  nous rejoignent pour quelques jours à Puerto Galera.  Pas banal de se croiser en Asie à mi chemin de nos périples respectifs !. Eux arrivent d'Australie et vont continuer vers l'Asie du Sud Est et l'Europe alors que nous continuerons bientôt vers l'Australie

Autant dire que les discussions sont animées, on a plein d'histoires à se raconter et pleins d'infos à échanger.

Grace à ses magnifiques baies et iles alentour, Puerto Galera est l'une des principales destinations du pays pour la plongée. Accompagnés de JP et Annie, nous faisons quelques belles sorties snorkeling vers Long Beach, Coral Garden et White beach.

En rentrant au port, un groupe de dauphins  nous offrent un spectacle inattendu en faisant des cabrioles spectaculaires que Jean-Pierre saisit miraculeusement.

 

Apéritif du dernier soir

 

Vendredi 28 février 2020

Accompagnés de nos amis, un ferry en direction de Batangas puis partageons un mini bus avec des Canadiens pour rejoindre l'aéroport de Manille. Alors que leur avion les emmènent vers d'autres iles Philippines, le nôtre nous remmène vers Bornéo.

 

Les moins : La géographie du pays fait que l'on passe beaucoup de temps dans les transports. Presque toutes les sorties se font en bateau et les sites sont souvent saturés.

Les contraintes du Backpack : il faut sans arrêt défaire / refaire les sacs, prévoir, s'organiser - réserver les avions, les hôtels, les bateaux - ce qui nous prive de cette liberté que nous avons avec notre camping-car.

Le coût élevé de la destination (100 € / jour)

 

Les plus : Visa 30 jours gratuit à l'arrivée. L'accueil et la gentillesse des habitants. Les gens qui parlent presque tous anglais. 

Des paysages fantastiques, des milliers de plages de sable blanc et des spots de plongée ou de snorkeling parmi les plus beaux du monde - le snorkeling sur les épaves.Les magnifiques lagons et la dentelle des falaises karstiques de l'Archipel des Bacuit. Les coraux et les tortues juste devant notre porte à Dumaguete (Dauin)

On a aussi aimé la rando vers le Pinatubo,  les rencontres avec les voyageurs et la visite inattendue de Jean-Pierre et Annie. 

 

Séjour aux Philippine : 24 jours. Cumul depuis le départ Asie : (606 jours)

Dépenses totales : 2500 € tout compris

 

                                                Le  29 Février 2020, le voyage se poursuit en Malaisie Bornéo