THAILANDE 3        

 

Voir la page pratique

 

Capitale : Bangkok

 

 

 

 

Superficie : 514 820 km² (égal à la France)

 

 

 

Population : 61 231 000 hab.

 

 

 

Langue : Thaï

 

 

 

Monnaie : Baht

 

      

Religion : Bouddhistes à 94%

              

 

------- Thaïlande 1

 

------- Jonction Cambodge / Laos

 

------- Thaïlande 2

 

---------- Thailande 3

 

 

 

 

 

 

Reprise du voyage le jeudi 3 octobre 2019 (aéroport de Bangkok)  Nuageux, humidité max et déjà 30° à 8h du matin !!!

 

Une heure de taxi et nous voilà à Plodd Stop (Pattaya). David a déjà repositionné notre Sprinter côté Guesthouse et s'est occupé de l'assurance....ah si on ne l'avait pas !!!!

Durant les 6 mois de "storage", les plastiques blancs de la salle de bain sont devenus jaunes et les stores de cabine sont passés du gris au kaki - probablement à cause de la chaleur et/ou à l'humidité - nous avions déjà eut ce genre de problème sur l'ancien Camper lors d'un "storage" au Mexique !

 

 

Malgré la fatigue du décalage horaire, nous nous mettons immédiatement au boulot : rangement, nettoyage, contrôle des niveaux, gonflage et quelques modifications électriques avec le matériel que nous avons ramené....

 

Comme souvent à "Plodd Stop", le parking est complet - des Autrichiens qui mécaniquent sur leur vieux camion et qui foutent le bordel avec leurs meuleuse et groupe électrogène une bonne partie de la nuit ...... de l'autre côté, beaucoup plus calme,  il y a Jean-Pierre, notre "ami facebook" italien que nous devrions recroiser en descendant vers la Malaisie.

Pour la petite histoire, hier après-midi, Jean-Pierre est allé se promener à "Pattaya ville", mais  au moment de revenir, impossible de retrouver le Land Rover - après 4 heures de recherches infructueuses, ce sont les policiers qui lui ont retrouvé !!!!

 

 

Et puis arrive Jorge avec son "Hymer Grand Canyon" (sur Sprinter 4x4) - non mais quand même on ne va pas se laisser envahir par les Land-Rover !!! Nous sommes enchantés de le rencontrer -  voilà près d'un an que nous communiquons par whatsapp avec notre ami Uruguayen.

 

Vendredi 5 octobre 2019   orages, jour 30° /  nuit 26°

Juste le temps de faire un peu d'entretien - modif du circuit électrique, nettoyage du réservoir, pose de nouvelles moustiquaires - pression des pneus - puis nous reprenons la route en direction de Phuket afin d'organiser le séjour de notre famille qui nous rejoindra aux vacances d'octobre.

 

 

 

Nous pensions partir de bonne heure, mais le temps de résoudre quelques problèmes électriques sur le camper de Jorge, nous arrivons à Bangkok aux alentours de midi en plein embouteillages - et avec toutes ces autoroutes parallèles et a plusieurs étages, le GPS est perdu.....et nous aussi !!!! 

 

Malgré les panneaux lumineux qui indiquent les bouchons en temps réel, nous mettrons 2 heures pour traverser la capitale -

 

Encore une cinquantaine de kilomètres pour rejoindre le marché flottant d' Amphawa où nous arrivons en milieu d'après midi.

 

 

En fait, ce qui flotte le plus au marché d'Amphawa "by night", ce sont les  pirogues à touristes - le marché quant à lui se concentre principalement sur les rives du klong (canal)

 

 

Bivouac super calme sous un immense parking couvert, fermé durant la nuit - moyennant, rétribution, le gardien nous permet d'y rester et nous indique même les douches et les toilettes.

Quelques kilomètres plus loin, au "Damnoen Saduak Floating Market", vieux de plus de 100 ans, les commerces flottants y sont plus nombreux.

Et pour commander des bananes flambées à la deuxième pirogue, pas de problème - la commerçante tend une perche au bout de laquelle est accrochée la commande et une boite en plastique dans laquelle il suffit de déposer les billets (les plus petits billets représentent 50 cts d'Euros).

Pour quelques Euros, nous faisons le tour des Klong le long desquels vivent les villageois.

 

"Maeklong Railway Market", un  marché étonnant - Installé sur les rails de chemin de fer juste avant la station terminus, il doit déménager à chaque passage du train.

Au coup de sifflet les vendeurs replient leur étal avec dextérité et les badauds tentent de se ranger sur les côtés - le train frôle alors les stands et les passants et quelques secondes plus tard, les vendeurs ont déjà réinvesti les lieux et la vie reprend son cours.

Repas au buffet de la gare

Il y a quelques jours on a charrié Jean-Pierre, mais aujourd'hui, alors que nous avions oublié le téléphone, c'est nous qui avons cherché notre Sprinter !!!!

 

Mardi 8 octobre 2019    Journée ensoleillée et gros orage en soirée - 33° / 24° eau 

En route pour Phuket - nous rejoignons "www.thewhynotfamily.com"  sur leur spot de "Chao Samran Beach". Jorge nous rejoint dans l'après midi.

Pendant que Loïc - assisté de Mariam - mécaniquent sous leur gros camion, les enfants rappliquent chez nous, trop contents de trouver des "pépé / mémé" de remplacement.

Tiens, j'aurais bien gouté au pamplemousse, mais les filles ont tout mangé au fur et à mesure....

Belle plage quasiment déserte, mais l'orage d'hier à amener des dizaines de noix de coco sur la plage, mais surtout des centaines de méduses - pas question de mettre un pied dans l'eau !!!!

 

Un whatsapp avec Marie, https://lesmacax.wordpress.com nous confirme que 130 kilomètres plus au Sud, Secret Beach, point donné par iOverlander est un bel endroit.

Dès que le goudron s'arrête, de profondes ornières zèbrent la plage - première courte, pied au plancher et on rejoint le bord de mer sans encombre où le sable est beaucoup plus porteur.

Non non, nous ne sommes pas ensablé (pas encore du moins) - on met juste les plaques sous les roues pour éviter un ensablement au moment du départ, lorsque le moteur sera froid .....

L'endroit est magnifique - la plage forme un large croissant adossé à des collines recouvertes d'une végétation tropicale. Dans la baie, quelques ilots rocheux  baignent dans une eau turquoise à 33°.

A marée basse, la mer découvre une large plage et il ne reste que quelques brasses pour rejoindre l'ilot principal sur lequel est implanté un drôle sanctuaire - y trône pèle mêle - parures, bijoux et soutiens gorges - pour favoriser la fertilité !

Je me demandais bien pourquoi il n'y avait pas de méduses dans cette baie - en fait, les pêcheurs debout sur leurs embarcations, épuisettes à la main en retirent des centaines !!!! et surement pas pour le plaisir des touristes car nous sommes les seuls sur cette plage de plus de 500 m !

La petite rivière toute proche abrite un village de pêcheurs - à la remontée du filet, ils m'ont spontanément offert le plus gros des poissons capturés - la pêche étant bien maigre, je n'ai pas osé accepter. 

Le petit port de pêche est très actif - en fin d'après midi, les bateaux sortent en mer pour une pêche de nuit au lamparo

 

Vendredi 11 octobre 2019  ciel bleu, légère brise marine 35° /  25°  mer à 33°

Après un paysage bien monotone, la route ondule parmi les premiers reliefs karstiques.

Sur de nombreux kilomètres, les bassins d'élevage de crevettes et de tilapias forment un formidable patchwork....mais faute de drone, il faut faire de la gymnastique !

Encore un super bivouac au bord de la plage juste en face d'un temple (c'est pas compliqué, y en a partout !) - Bien que les méduses aient disparu, toujours personne sur les 2 ou 3 kilomètres de plage - quel calme...

En fin d'après midi une famille thaï vient faire un BBQ - à 12 dans un pickup et les gamins repartent à 4 sur une moto !

Par contre il y a toujours ces satanés chiens - au moins une vingtaine - qui à 5 heures du matin, à l'heure où les bonzes sonnent le gong - hurlent à la mort - probablement pour se plaindre de ce réveil trop matinal !

En faisant les courses, on était bien tenté par " "ces œufs de toutes les couleurs et notamment des roses que les occidentaux nomment "œufs de cent ans" en raison de sa couleur intérieure qui fait penser à un viel œuf pourri. En fait, il séjourne plusieurs mois dans un mélange d'argile, de cendre et de carbonate de sodium - son blanc est devenu ambre et gélatineux et de son jaune, fortement corrompu, émane une odeur un peu piquante d’ ammoniac.

On s'est rabattu sur les " krai khem" les œufs durs salés - des œufs qui sont immergés durant des mois dans une saumure avant d'être cuit !  Le blanc, hyper salé,n'est pas vraiment à notre gout - la prochaine fois, on ira se les faire cuire nous même !

Sur des centaines de kilomètres, les collines alentours sont plantées de palmiers et d'hévéas.

L'huile de palme est l'huile la plus utilisée au monde, elle dépasse en tout point les « performances » des autres plantes oléagineuses (oliviers, soja, coco, colza, tournesol, etc.) et ses usages sont infinis. Quoiqu'en dise des pseudos "écolos", les records de production à l'hectare permettent de "sauver" de nombreuses terres cultivables !

Quand au caoutchouc, il fait la richesse de la Thaïlande - en 3 décennies, le pays est devenu le premier exportateur mondial de latex et fait travailler plus de 1,5 millions de fermiers.

 

Dimanche 13 octobre 2019  Ao Nang - KoLanta - Phuket  32° / 24°   eau 33°   ciel menaçant

 Nous commençons le repérage dans la région de Phuket afin d'optimiser le séjour de Guillaume, Sandrine (notre fille) et de nos 2 petites filles qui arrivent la semaine prochaine ; intérêt des sites à visiter, beauté des paysages, possibilités et prix des hébergement, des liaisons en bateau, des activités,  des meilleurs spots de snorkeling, etc.

Ao Nang et ses fabuleux pitons karstiques - Railay et ses centaines de voies d'escalade - Ko Lanta et ses merveilleuses plages puis nous irons à Phuket pour ses marchés, ses temples, son bouddha géant et ses larges plages.

Passage délicat pour accéder à la baie voisine .....

Je profite de cette magnifique étape dénommée "The way to the beautifull beach" pour laver le sprinter et passer un coup de polish afin d'effacer les nombreuses rayures sur les vitrages et la carrosserie.

Il était temps, l'orage qui menaçait nous est tombé dessus avec violentes bourrasques et forte pluie !

En fait, en ce moment, on se prend un orage par jour sur la tronche - pas gênant, ça rafraichit l'atmosphère et ça ne dure pas longtemps !

Ah, j'avais oublié, hier on a acheté 2 vélos (40 € l'un) chez Macro - reste à trouver un tube de selle un peu plus long pour ne pas ressembler à des crapauds !!!

Depuis quelques jours on sillonne l'ile de Phuket - pour voyager en Thaïlande, on pourra bientôt se passer du Lonely Planet - les grands panneaux routiers sont très explicites et la désignation des "Tourist Attraction" sont suivi d'un QR code - on ferait peut être bien d'en prendre de la graine !!!

Pas besoin d'aller sur James Bond Island, nous l'avons déjà rencontré  !!!!

 

Vendredi 18 octobre 2019  Phuket Island     Nuageux  33° / 28°

Avant de descendre plus au sud, nous faisons un stop au bureau d'immigration de Patong pour faire prolonger nos visa de 30 jours - Ils sont très organisé, et après 15 minutes de "chaises musicales", nous ressortons avec nos visas en poche. 

 

Situé à Thalang à 20 km de Phuket Town,  le Wat Phra Thong Temple est surtout célèbre pour sa statue de Bouddha en or semi-enterrée. Selon la légende tous ceux qui ont essayé de la déterrer sont morts dans des circonstances étranges. Ce n’est qu’en 1750, qu’un moine réussi à convaincre les villageois qu’il était préférable de construire le temple autour de la statue.

 

 

Au Sud est de l'ile le "Raway Fish Market" regorge de poissons, crustacés et coquillages. Il n'y qu'a choisir et se les faire cuisiner !

 

 

A  tout au sud de l'ile, à Promthep Cape s'élève un monument entouré de centaines de statues d'éléphants de toutes tailles et couleurs.....Quand au coucher de soleil qui fait déplacer les foules, les nuages leur ont volé la vedette !!!

Phuket Town

En cours de rénovation, le centre historique de Phuket Town est vraiment agréable à parcourir le temps d’une balade à pied.  

La Thalang Road et quelques rues avoisinantes sont bordées de "shophouses" colorées du XIXe siècle et de bâtiments sino-portugais parfaitement rénovés et entretenus.

 

Construit en 1903 par un riche marchand d'étain, le manoir Baan Chinpracha possède du carrelage italien, des fenêtres à volets et du mobilier ancien.

 

Nai Thon Beach est l’une de ces plages calme et peu connues sur la côte ouest de Phuket, loin des endroits bondés tel que la plage de Patong. Elle est ombragée par de grands arbres sous lesquels le bivouac est bien agréable.

Malgré une mer encore un peu agitée en cette période de l'année, il est possible d'y nager parmi une grande quantité de poissons exotiques  qui trouvent refuge au milieu des rochers qui affleurent la surface - poissons cochet - poissons papillon - poissons coffre - sergents majors - poissons perroquet .....

 

Dimanche 20 octobre 2019  Phuket Airport

 

 

         

                                                                                 Le  xxxx le voyage se poursuit en